Les principaux atouts du statut LMNP

Les atouts du statut LMNP

Le fait de louer meublé un bien est considéré comme une activité professionnelle. De ce fait le statut LMNP (=Loueur Meublé Non-Professionnel) génère un certain nombre d’atouts que nous allons vous présenter ici.

 

Le contexte du statut LMNP

Il n’y pas de définition fiscale réelle de ce statut. En effet, tous les investisseurs n’entrant pas dans les conditions du statut LMP (=Loueur Meublé Professionnel) doivent exploiter sous statut LMNP.

Le fait qu’il s’agisse d’une activité commerciale fait que les profits générés ne sont pas des revenus fonciers. En effet, dans ce cadre on parlera de Bénéfices Industriels et Commerciaux (=BIC).

Vous êtes loueurs meublé dès que vous louez un bien meublé. Ce dernier peut aussi bien être en résidence de services (EHPAD – logement étudiants – Résidence de tourisme etc…) qu’un bien nu que vous avez meublé.

 

Les principaux atouts

Ce ne sont pas des revenus fonciers. A partir de là, ils ne sont pas imposés de la même manière.

Imposés au micro-BIC

A partir du moment où vos loyers perçus sont inférieurs à 70 000 € automatiquement vous êtes au micro-BIC. Néanmoins il vous est possible d’opter pour l’option au BIC réel.

Dans le cadre du micro-BIC, vous n’avez qu’à reporter l’ensemble des loyers perçus dans le formulaire 2042-C pro. D’elle-même l’administration fiscale déduira 50 % des revenus. Les 50 % restant seront donc la seule base imposable aux 17,2 % de prélèvements sociaux et au barème progressif de l’IR.

Imposés au BIC réel

Vous pouvez soit opter pour ce régime car vous souhaitez déduire plus de charges que le forfait de 50 %, soit parce que vos loyers dépassent le seuil de 70 000 €.

Il s’agit du régime des bénéfices réels. Dans ce cadre vous devez remplir le formulaire 2031. Ce régime permet d’amortir l’investissement (environ 2% /an) et donc d’envisager un revenu net d’impôt durant près de 15 ans.

Le fait d’amortir le bien n’a aucune incidence sur le calcul de la plus-value.

 

Le statut LMNP revêt un réel avantage fiscal. Néanmoins si vous souhaitez opter pour ce régime en dehors d’une résidence de service, soyez vigilant aux obligations légales. En effet, un minimum de confort doit être fourni et la durée du bail diffère des locations nues. Retrouvez toutes les informations ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *